IMG_1752               Conques.

     L’adage le dit : « qui voit Conques voit Compostelle ». Le plus dur devrait être derrière nous. Les caprices du relief aveyronnais auront fini de nous martyriser une fois revenus sur les rives du Lot à Figeac dans quelques jours.

    La douleur s’est dissoute.  Aucun petit bobo ne pourra plus questionner notre volonté de pèlerin, affutée sur les bords du chemin. Chacun y à laisser une belle partie de lui-même, l’effort finit par transformer les hommes lorsqu’ils acceptent leur propre silence. Sans en mesurer pour l’heure tous les effets bénéfiques, l’espace qui nous entoure s’est immiscé dans nos esprits devenus moins étroits.

Dans les rues de Conques ce soir, la beauté érigée en majesté trône depuis 866, une éternité de pierres taillées et de dévotion mêlée. Cette halte est une première victoire, la preuve concrète que nous avançons, le tangible d’une aventure incroyable. Toutes celles et ceux que nous avons croisés ici ou là en chemin font étape à Conques, c’est alors l’heure des comptes et des potins, qui repartira demain ?

Nils et Léo vivent les yeux et le cœur ouverts en grand. Ils forcent IMG_1792

bien évidemment le respect de tous les autres. Toujours le sourire aux lèvres, la BA aux bouts des doigts, ces deux-là sont assurément les chouchous ! Hésitants les deux premiers jours, il faut les voir désormais parler à tout le monde, ouvrir le chemin, chanter heureux. Ils sont une vraie petite lumière qui diffuse un bonheur intense à l’entour. Cette expérience les changera durablement, pour le mieux. Ici, l’interdit n’existe pas, la mesure s’impose seule. Elle imprime à nos pas la cadence juste, l’instinct d’un sentier maîtrisé si l’on veut en voir un jour la fin. Une nouvelle obsession nous hante tous : voir le soleil se coucher à Compostelle sur les clochers.

Sachant que « qui veut aller loin ménage sa monture », je laisse serein danser les adages et les proverbes parce que je vois dans les yeux de chacun, que rien ne saurait surpasser le bonheur sur le chemin !  -SEB-

 

 Aujourd’hui en allant vers Conques nous avons vu de beaux paysages

Et nous avons bien marché et nous avons bien descendu LA PENTE 2km

Et nous somme tous bien arrivés, un peu trop vite je n’ai pas vu le temps passer et ce soir ALLEZZZ LES BLEUUUU ?????????????? –Nils-

 

Aujourd’hui était une journée dure par ses descentes et montées monstrueuses mais aussi enrichissantes. Nous sommes arrivés à Conques qui est une ville qui date du moyenne-âge.

Une journée de rêves pour les fans de Game Of Thrones.

Allez, la grosse bise Léo